Retour en Louisiane

Tandis que la période des fêtes de fin d’année approchait tout doucement, on a commencé à paniquer à l’idée de se retrouver rien qu’à deux pour Noël. Qu’allions-nous bien pouvoir nous raconter pour attendre les douze coups de minuit alors qu’on épuisait déjà tous les sujets de conversation chaque soir à table? Nous avons donc décidé d’éplucher les différentes occupations possibles pour animer notre réveillon:
– un jeu de société? Oui, mais à deux, entre les échecs, le Uno ou le Qui est-ce?, on ne voyait pas vraiment comment rendre cette soirée palpitante…
– un bon repas et une bonne bouteille? Certes, cela allait remplir nos bouches pour un certain temps… Mais après?
– une soirée à l’église? Euh… Disons que ce n’est pas vraiment notre domaine…
– se regarder dans le blanc des yeux pendant 4 heures? … No comment

Non, non, rien de tout ça: nous avons beaucoup plus d’imagination que ça et, surtout, une super famille pour nous accueillir en Louisiane 🙂 Le 24 décembre au matin, c’était donc pour nous direction l’aéroport pour 4 heures de vol à destination de la plus francophone des villes américaines: la Nouvelle Orléans! C’est ainsi que nous avons passé un chouette Noël belgo-américain chez ma marraine, à Baton Rouge.

Le lendemain, nous sommes remontés tout au nord de la Louisiane, à West Monroe chez mon autre tante. En chemin, nous nous sommes arrêtés dans la jolie bourgade de Saint Francisville dont les maisons du XIXe siècle rivalisent de beauté. Le cimetière aux chênes centenaires vaut particulièrement le détour, et n’est en rien comparable à la grisaille et la froideur qui émanent de nos cimetières en Belgique. Ensuite, nous avons fait une courte escale à Natchez, au Mississippi avant de continuer notre route vers le nord. (Quatre heures de voiture au total pour traverser les 3/4 de la Louisiane… Autant dire que la Belgique n’a qu’à bien se tenir !)

Arrivés à West Monroe, nous avons bien sûr à nouveau fêté Noël.

Le mercredi fut une journée intense en découvertes. Nous avons commencé par visiter deux plantations, Whitney et Laura. (Je consacrerai dans les prochains jours un article entier à ces plantations, car leur lourd passé mérite toute notre attention.) Ensuite, nous sommes allés sur le campus de LSU, l’université où deux de mes cousins ont étudié. C’est un campus digne de la démesure américaine, avec notamment son énorme stade de football pouvant accueillir 102321 visiteurs, ce qui en fait le 7e plus grand stade du monde. Enfin, nous avons goûté aux spécialités louisianaises au Chimes, un restaurant incontournable dans la vie des étudiants de Baton Rouge, et nous avons fini la soirée au Radio Bar, bar qui propose une application où les clients peuvent choisir leur playlist.

Jeudi, nous nous sommes aventurés dans le Bluebonnet Bayou. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec la Louisiane, les bayous, ce sont ces énormes marécages où poussent à foison cyprès et nénuphars, et où croupissent des alligators et autres araignées-bananes peu ragoûtantes. Comme nous étions en décembre, malgré les 24° C (ou plutôt 75° F), la faune et la flore n’étaient pas vraiment en éveil. Il nous faudra donc retourner en saison pour faire un véritable swamp tour. Quentin, pour qui c’était la première fois au pays cajun, a tout de même pu admirer les paysages endormis des bayous. L’après-midi, c’était détente et dégustation à Abita Brewery, une brasserie du Sud de la Louisiane.

Vendredi, on est allés se perdre dans les rues de la Nouvelle Orléans. On a commencé par le uptown et ses quartiers assez huppés, avec une balade de quelques kilomètres pour y admirer les jolies maisons et flâner à Audubon Park. L’après-midi, c’est le French Quarter – ou Vieux Carré – qui a étalé devant nous son méandre de ruelles. On est bien sûr passés par l’incontournable Bourbon Street, où se concentre le “gratin” de la vie nocturne, et on s’est aventurés en début de soirée sur Frenchmen Street, une rue à quelques pas du quartier français boudée des touristes, mais jonchée de pubs d’où résonnent les notes mélancoliques de saxophones et la voix granuleuse des jazzmen et bluesmen.

La nuit du réveillon a signé la fin de nos vacances en Louisiane, puisque nous sommes repartis le 1e janvier au soir pour notre lointaine contrée (l’appel du folklore local étant le plus fort…). Bien sûr, nous avons fêté dignement le passage à l’année 2017, avec un petit retour à NOLA (abréviation de “New Orleans, Louisiana”), où nous avons commencé par déguster un bon petit vin accompagné d’un excellent repas à Bacchanal Wine, un sympathique petit restaurant très abordable situé dans le quartier Bywater. Malgré les 20°C qu’affichait le thermomètre, nous n’avons malheureusement pas pu profiter de la terrasse extérieure à cause des trombes d’eau qui nous assaillaient (les vilaines!). Tout en mangeant, nous avons profité d’un concert d’un excellent jazz band. Nous sommes ensuite allés sur Frenchmen Street, pour nous imprégner de l’ambiance néo-orléanaise qui régnait dans les bars et dans la rue. Notre pélerinage nous a emmenés de cafés en cafés et de jazz bands en blues bands. Enfin, après le passage à l’année 2017, nous sommes retournés dans le Bywater où se déroulait une house party à l’américaine dans une shotgun house, soit une maison typique de la Nouvelle Orléans tout en longueur dont les pièces sont en enfilade – sans couloir – et où, si l’on appuie sur la gâchette d’un fusil depuis la porte d’entrée et que toutes les portes intérieures restent ouvertes, la balle traversera l’entièreté de la maison pour ressortir dans le jardin (d’où le nom, en espérant que mon explication était suffisamment claire…). Et c’est sur cette note culturelle que se termine le récit de nos aventures sudistes (dans le sens géographique du mot bien sûr, celui qui n’a rien à voir avec le passé sécessionniste du Sud des États-Unis).

Advertisements

2 Comments Add yours

  1. JB says:

    louisiana sounds very amaizing area. thanks to shear it.

    Liked by 1 person

    1. JB says:

      *share it sorry

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s